Chroniques

5 janvier 2012

FORMES D'AGRESSION À CARACTÈRE SEXUEL

L'agression sexuelle

            Tout geste ou comportement d'ordre sexuel posé envers une personne contre sa volonté. Ce type d'agression sexuelle se passe à l'âge adulte. Le viol fait parti des différentes formes d'agressions sexuelles, c'est un rapport sexuel non désiré, imposé. En vertu de la loi, l'agression sexuelle est tout acte non désiré, incluant le viol ainsi que tout autre toucher non désiré.

 

L'inceste

            D'un point de vue féministe, l'inceste est défini comme toute activité à caractère sexuel impliquant généralement un adulte ayant un lien de responsabilité ou de figure parentale envers l'agressé(e). L'agresseur peut être un parent, un frère, un grand-parent, un membre d'une famille reconstituée, etc.

 

            Selon le code criminel: "Commet un inceste quiconque, sachant qu'une personne est, par les liens du sang, son père ou sa mère, son enfant, son frère, sa sœur, son grand-père, sa grand-mère, son petit-fils ou sa petite fille, selon le  cas, a des rapports sexuels avec cette personne" (article 155 (1) du code criminel).

 

Pédophilie 

            Toute situation où un adulte pose des gestes sexuels sur le corps des enfants ou demande à ceux (celles)-ci d'en poser sur lui. Nous évitons d'utiliser le terme abus sexuel puisqu'il sous-entend un droit préalable, un pouvoir légitime sur la sexualité de l'enfant. Nous considérons cependant que l'agression sexuelle envers les enfants est effectivement un abus de pouvoir.

 

Le harcèlement sexuel

            Nous entendons par harcèlement toute conduite se manifestant par des paroles, des actes ou gestes à connotation sexuelle non désirés et qui est de nature à porter atteinte à la dignité et à l'intégrité physique ou psychologique d'une personne. Il est à noter que souvent, le harcelant épuise sa victime en répétant son comportement ou ses propositions, ce qui suscite chez la victime une angoisse, un sentiment de menace et de peur.


Attouchements sexuels

            Tout geste qui est posé sur une partie du corps jugé sexuelle d’une personne sans son consentement. (Ex : main sur une cuisse, seins, fesses)

 

L'exhibitionnisme

            Agression à caractère sexuel caractérisée par le fait d'exhiber ses organes génitaux, avec l'intention de mettre dans l'embarras ou de faire peur.

 

Le voyeurisme

            Agression à caractère sexuel qui est de chercher à surprendre l'intimité d'une ou de plusieurs personnes et ce à leur insu.

 

Appels obscènes

            Appels téléphoniques qui visent à faire peur, à intimider la personne qui les reçoit, soit par leur connotation sexuelle ou leur contenu violent.

 

Mutilations génitales

            La clitoridectomie est la perforation, l’incision ou l’ablation du prépuce du clitoris et (ou) l’amputation partielle ou totale du clitoris.

            L’excision consiste à enlever le clitoris et des parties plus ou moins importantes des petites lèvres, partiellement ou totalement, souvent en relation avec l’introcision  (raclage de la peau et des tissus du vagin).

            Par infibulation l’on entend l’ablation des petites lèvres ainsi que, partiellement, de parties antérieures et toujours, de couches internes des lèvres externes. Les deux parois sanguinolentes internes des lèvres sont cousues ensemble ou liées avec d’autres moyens (par exemple avec des épines d’acacia), de telle façon que la peau restante repousse comme un pont fait de tissus cicatrisants par-dessus l’ouverture vaginale. L’ouverture de l’urètre est complètement recouverte et le vagin fermé jusqu’à ne laisser qu’une minuscule ouverture. Généralement, l’on ampute aussi le clitoris lors de l’infibulation.

            Le pourquoi :La FGM (Female Genital Mutilation )est pratiquée dans beaucoup de pays d’Afrique et dans certains du Proche-Orient, par des chrétiens autant que par des musulmans ou des adeptes d’autres communautés religieuses. Dans certains pays ou régions, plus de 90 % des femmes sont excisées. Ces pratiques sont, en partie, profondément enracinées dans les sociétés et sont motivées et justifiées par des traditions culturelles et religieuses. Il n’a pas été élucidé comment et pourquoi cette mutilation génitale s’est développée dans quelques sociétés jusqu’à devenir une pratique traditionnelle. Sa justification et ses conséquences font conclure qu’il s’agit là du contrôle du corps féminin et  de la sexualité féminine. Cet aspect se retrouve dans beaucoup de cultures marquées par le patriarcat, avec toutefois des accents très différents.

(source : www.ekd.de/fr/mutilation2.html)

 

Pornographie

            Industrie qui vend du sexe. Dépeint une sexualité exploitée pour renforcer une inégalité ou en créer une. Associe douleur et humiliation au plaisir. Son essence est l’inégalité des partenaires. Exploitation immorale de la personnalité de la femme (Steinem, Carrier et Brownmiller)

 

            La pornographie est l’idéologie d’une culture qui encourage et légitime le viol, les voies de faits et les autres crimes violents contre les femmes !!